Histoire du futon

Histoire du futon

L’histoire du futon à travers les siècles

Le coton : le vrai berceau de la civilisation !

Les couchages à base de coton ont, à travers le temps, assuré le confort des nuits de nos ancêtres, depuis des milliers d'années.

Des matelas de coton, proches parents du futon, ont été utilisés par les anciens du Moyen Orient, Babylone, de Mésopotamie et d'Egypte, mais aussi en Inde et en Chine, pays dont la culture traditionnelle du coton a rapidement permis d’en découvrir les propriétés de confort et de thermorégulation naturelle.

Associant un fort pouvoir absorbant à une excellente perméabilité à l’air, une remarquable douceur au toucher et une résistance confortable et élastique de ses fibres, le matelas de coton procure un bon maintien du corps et tout en assurant un environnement sain.

D’autres matières naturelles, comme la soie et la laine présentent des propriétés similaires et ont beaucoup été utilisées.
D’une forme de couchage très brute, l’objet désigné aujourd’hui sous le terme futon est devenu un choix de literie étudiée, comportant de nombreuses variantes de compositions, de tailles et de destinations.

L’histoire du futon sur les différents continents

Le Futon Japonais

Le mot «futon» vient du Japon et signifie «literie». Les Japonais utilisent le mot «Shikibuton» pour décrire le matelas que nous appelons maintenant «futon». Le Japon est finalement le seul pays d’Asie à s’être aussi largement approprié ce type de couchage, et l’avoir intégré dans une tradition d’aménagement global de l’habitat.

Dans les intérieurs traditionnels japonais, le sol est entièrement recouvert de tatamis (planches de paille de riz et de natte de jonc tressées). La surface des pièces y est souvent calculée en fonction du nombre de tatamis. Les japonais se déchaussent avant d'entrer chez eux, pour profiter de la sensation de marcher nu-pieds sur les tatamis. Ce revêtement protège aussi le sol des activités quotidiennes (cuisine, déjeuner, thé, etc...).

Traditionnellement, le futon est déroulé sur le tatami chaque soir au coucher, et rangé au lever le matin. Le tatami n'est pas aussi dur que le bois et ajoute donc un peu de confort à ce futon. Les shikibutons traditionnels japonais sont deux à trois fois plus fins que ceux que nous utilisons.

Les futons arrivent en Amérique du nord

Dans les années 70, un designer de meuble, William Brouwer, décide d’adapter le concept pour équiper les petits appartements du quartier de Boston où il réside : «Hide-a-bed», le seul lit convertible disponible à l'époque, est inconfortable et difficile à manipuler.

Convaincu du confort et de la facilité de manipulation du futon, Brouwer trouve la solution pour répondre à la fois aux exigences de prix et aux habitudes de confort des américains : il dessine le support idéal, qui deviendra la base de nos déclinaisons actuelles.

Un podium de lattes de bois, permet de ne pas dormir à même le sol, et, articulé en plusieurs parties pour se replier en sofa, il proposer une assise parfaite. Parallèlement, sont étudiés des matelas à base de nappes de coton constituées de la partie inférieure des fleurs de coton, beaucoup moins chère que celle destinée aux textiles.

Très vite, en Amérique puis en Europe, des designers conçoivent et réalisent d'autres variantes du lit Brouwer 3 plis, et des systèmes 2 plis proches des convertibles que nous utilisons actuellement.

Le futon d’aujourd’hui en Europe

Le futon est introduit en France à la fin des années 80.

Les matelas en coton ont bien évolué et les authentiques futons 100% coton sont la base de déclinaison de gammes plus larges, destinées à une clientèle plus diversifiée.

Les différentes combinaisons de futons (composés de coton et de couches intermédiaires de mousse, latex ou coco) ont permis de créer différents degrés de maintien et d'élasticité, selon les besoins de chacun. Les progrès réalisés dans leur fabrication permettent aussi de prolonger toutes leurs qualités naturelles de longues années.
L’achat d’un futon n’est plus seulement une raison budgétaire, c’est aussi et surtout un choix éclairé pour un certain type de literie, naturelle et bénéfique pour le corps.

En réelle alternative au matelas, dans un ensemble complet de couchage invitant un socle de lit complet (sommier à lattes + tatamis), le futon a trouvé sa place de choix, pour les clients les plus exigeants en matière de confort et de qualité de sommeil.

Lit, fauteuil, canapé convertible : les transformations du futon

Lits pour couchage d’appoint ou pour un excellent sommeil au quotidien, fauteuil ou banquette transformable, canapé convertible : l'utilisation des futons a aussi évoluée.

Véritables lits, confortables salons composés de fauteuils, banquettes, et canapés convertibles, les futons se sont invités au quotidien dans les habitats occidentaux, alliant sobriété et esthétique à de réelles qualités de literie haut de gamme.