La fabrication du futon

Le principe du futon : la superposition de couches

De fabrication artisanale, tous les futons Futonet sont réalisés à la main.

Les futons sont constitués de plusieurs nappes cardées de coton brut, superposées et enveloppées dans un coutil de coton. Des points de piquage réguliers assurent la stabilité de ces nappes les unes par rapport aux autres. Le coutil coton (240 g/m2) est capitonné à intervalles réguliers, afin d’éviter que les nappes de coton se déforment ou s’agglutinent entre elles.

Entre les nappes de coton brut, peuvent être insérées une ou deux couches de latex (65 kg /m3) et/ou de fibres de coco enrobées de latex.

Le nombre total de couches est important pour évaluer la qualité d’un futon mais il faut également tenir compte de la densité du coton utilisé. L’ensemble des couches, coton et éventuellement latex ou/et coco, donnera son épaisseur au futon, ainsi que ses propriétés de couchage : plus ou moins élastique, ferme ou très ferme.

Fabrication du futon : l’importance des matières premières

La qualité du coton

L’élasticité du futon vient de la nature même des fibres brutes des fleurs de coton. La poussière de coton ou le coton recyclé (parfois utilisé malheureusement) n’ont pas d’élasticité. Les nappes de coton doivent être constituées de fibres.

La densité du coton

La densité représente la quantité de matière au mètre carré. Plus la densité est importante plus il y a de coton.

Le coton biologique

Contrôlés et soumis à la certification ICEA, les matières premières utilisées pour nos futons en coton biologique sont issues de l'agriculture biologique certifiée.

Les couches intermédiaires

Les couches intermédiaires, placées au centre du futon, vont apporter homogénéité, fermeté, et longévité. Mélanger et/ou additionner ces couches intermédiaires en différentes combinaisons, donne au futon plus ou moins d’élasticité, en maintien ou en fermeté. Elles peuvent être composées de pur latex ou de fibres de coco enrobées de latex.

Le latex biologique

Certains produits peuvent également proposer une composition de latex issu de l’agriculture biologique. Le latex « non bio » est composé au minimum à 70% de latex pur.

Remarque importante :

Un futon de qualité doit être fabriqué de fibres de pur coton. Il sera forcément gonflé et épais d'aspect quand il est neuf et n'a jamais été utilisé. Le tassement rapide des fibres de coton est naturel, il sera limité par le nombre de couches de coton.

Attention !

Un futon dense et ferme à l'état neuf est forcément constitué d'un coton de qualité inférieure, soit de coton recyclé, soit mal travaillé, soit composé d'un pourcentage important de poussières et de déchets.